DE VOUS AIEUX, en passant par moi !

DE VOUS AIEUX, en passant par moi !

La saga des GUITTET !

Selon les sources Guittet est un nom de famille dérivé de guitte, il represente le nom d'une  personne d'origine germanique wid qui signifie bois, surnom probable de bucheron . (Filae)

Guittet  étant également le diminutif du prénom Guy (germanique Wido) fréquent dans la Sarthe et en Vendée. Variante : Guitet (49). (Généanet).

 

Cela tombe bien car c'est dans lanSarthe que nous nous dirigeons  aujourd'hui à la rencontre des GUITTET.

 

Ernestine GUITTET était mon arrière-grand-mère paternelle. Née le  7 décembre 1866 à St Christophe-du-Jambet (èé). Elle épouse mon AGP Eugène DEGROUAS le 9 avril 1888 à Fresnay-sur-Sarthe.. Le couple s'installe ensuite vers 1889 à Alençon dans l'Orne. Lui sera ferblantier et elle domestique. De cette union nâitront 5 enfants :Charles-Eugène en 1889, ma grand-mère Germaine (1890), Charlotte en 1894, Yvonne dite Suzanne (1897) et Andrée (1899)

 

Ernestine GUITTET

 

 

Ernestine était la fille d'Auguste GUITTET  (1838-1899) et de Stéphanie BUCHET (1836-1878). Le couple s'établit à St Christophe. Auguste était cordonnier comme l'était son père et comme le sera son fils* Auguste. La chaussure  sera  une histoire de famille.

 

Mais les GUITTET ne seront pas pour autant tous des cordonniers, loin s'en faut. Fermiers pour la plupart ou bordagers(1) comme on disait à l'époque , ils comptent même dans leur rang   un précepteur en la personne de Pierre GUITTET (1764-1839). Ce qui me fait dire que ce dernier était donc lettré !

 

Si on remonte les générations, les  GUITTET de la Sarthe semblent se concentrer autour du bourg de Crissé (72) où on décompte beaucoup de porteurs de ce patronyme. Il faut dire qu'ils ont été très prolifiques.

 

Mon plus lointain ancêtre Guittet  connu à ce jour serait un certain Michel GUITTET qui marié vers 1600 à Andrée MOREAU aura pas moins de 6 enfants. Hormis Jacques qui choisira la prêtrise , tous auront une nombreuse descendance.

 

En 1882, le romancier-historien Gilbert Augustin-Thierry(2) dans son ouvrage "Le Capitaine Sans-Façon 1813" nous conte  l'histoire de ce personnage historique  insaisissable  de la contre révolution  surnommé Capitaine Sans-Façon et qui, sous le premier empire écuma la Sarthe et  le Maine. Cet homme que certains décrivaient   "portant un manteau vert bordé d'argent et un chapeau claque orné d'une plume blanche" harcela lui et ses hommes les troupes républicaines. Dénoncé par Jardin, un de ses proches pour la somme 10 000 francs de l'époque, il fut identifié arrêté et fusillé le 31 mars 1813  à Sillé- le- Guillaume sous le nom de Jean GUITTET membre lui-même de la "Petite église"(3).

 

Or deux mois après l'exécution du "closier"(4) GUITTET le cadavre atrocement mutilé de  Jardin, celui-là même qui avait livré GUITTET aux "Bleus"**,  fut retrouvé devant chez lui. Certains témoins de la scène disent avoir reconnu ce soir-là parmi ses agresseurs  un homme "portant un manteau vert bordé d'argent et un chapeau claque orné d'une plume blanche" prononçant à qui veut l'entendre : "C'est ainsi, dit-il, que sait punir Sans-Façon" !  

 

Quant à Jean GUITTET le chouan , personnage mythique ou réel ? Pas de réponse  à ce jour scar je n'ai pas retrouvé sa  trace dans les archives; Peut-être s'est-il inspiré de Jean-René Guitter dont l'histoire a été racontée par Maïwenn BOURDIC sur "d'Ailleux et d'Ailleurs" Qui sait, un jour peut-être saura-t-on le fin mot de cette hsitoire ?

 

*Auguste Jules GUITTET né le 28 mars 1860 à Ségrié (72), marié le 5 septembre 1885 à St-Christophe-du-Jambet à Marie Léontine Bidault. Auguste était cordonnier à Fresnay-sur-Sarthe (72). En 1906 il y résidait encore. A ce jour, je suis toujours à la recherche de son décès.

 

** Les Bleus : surnom donné aux soldats des armées républicaines en opposition aux "Blancs"  qui désignaient les "royalistes".

 

(1) bordager : Les bordagers étaient avant 1789, des cultivateurs, sur de petites exploitations de 5 à 10 ha qui fournissaient à peu près de quoi vivre (ces exploitations étaient nommées des borderies ou bordages).

 

(2) Gilbert Augustin-Thierry :Jules Gilbert Augustin-Thierry, né le  à Paris et mort le  à Paris 17e, est un romancier et poète français.

 

(3) Il s'agit du terme générique sous lequel on rassemble l'ensemble des groupes qui de 1801 à nos jours ont refusé le Concordat signé entre le Premier consul Bonaparte et le pape Pie VII

 

(4) closier : Petit métayer qui tient une closerie avec un bail à ferme (à loyer fixe)

 



08/11/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres