DE VOUS AIEUX, en passant par moi !

DE VOUS AIEUX, en passant par moi !

O comme OCQUIDANT

Il est des patronymes très courant et d'autres qui par leur originalité, leur rareté nous incitent à en savoir un peu plus !

 

OCQUIDANT - et ses variantes  Ocquident, Oquidam, Ocquidem, Ocquidan.- est de ceux là ! 

 

Ce patronyme est très rare; on ne  le trouve pour ainsi dire qu'en Côte d'Or.

 

Même si Anne OCQUIDANT ne fait partie de mes sosas directs, j'ai trouvé ce patronyme assez intrigant pour m'y intéresser

 

Formé à l'origine à partir du mot "occident",ce patronyme  désignerait en conséquence celui ou ceux qui habite le hameau ou les maisons situés à l'ouest du village. (source : FILAE / Généanet)

 

En Côte d'Or les OCQUIDANT sont concentrés autour de Nuits-St Georges et les villages aux alentours : Quincey principalement, Gilly-les-Citeaux, Vougeot.....

 

Anne OCQUIDANT est née le 24 décembre 1804 à Quincey. Elle est la fille de Louis OCQUIDANT (1767-1843) fermier à Quincey et de Marguerite BEUDET (1770-1848)de Quincey également.

 

Des OCQUIDANT sont attestés à Quincey et à Nuits depuis le 16ème siècle et travaillent principalement la vigne. Aujourd'hui encore des Ocquidant sont toujours vignerons et/ou négociants

 

"Le 18 décembre 1870 une bataille sanglante oppose les belligérants à Nuits. Venus de Dijon, les Prussiens subissent de nombreuses pertes. En fin de journée, les combats se déroulent de part et d’autre de la voie de chemin de fer, à l’avantage des Français. Au moment décisif du combat, les munitions faisant défaut, les Français se replient. À la gare de Nuits, comme dans le jardin anglais, l’ennemi gagne du terrain. Malgré la défaite française, les Prussiens ayant subi de lourdes pertes et craignant une nouvelle attaque se replient sur ­Dijon. L’armistice sera ­signé le 10 mai 1871, en ­faveur de l’Allemagne." (source : Le Bien Public)

 

On raconte encore qu'une bombe a traversé "la maison d' OCQUIDANT-NOLOTTE" horticulteur de Nuits  est venu éclater sous le lit des propriétaires.....la chambre  prit  feu mais l'incendie fut vite circonscrit (source : Le batailles de Nuits par Charles Rémond).

L'histoire ne dit pas si les occupants ont survécu.... Peut-être une nouvelle recherche en perspective?

 

Bataille de Nuits-St Georges par Théodore LEVIGNE (1848-1912)

 

 

 

 

 

 

 

 



17/11/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres