DE VOUS AIEUX, en passant par moi !

DE VOUS AIEUX, en passant par moi !

Instituteurs en guerre ! Bolelas ZAPALSKI

Bolelas ZAPALSKI

1884-1915

 

L'histoire de Bolelas Marie Léon est intéressante à plusieurs titres. En dehors du fait qu'il s'est illustré pendant la guerre , petit fils d'émigré polonais "piqueur de chemins vicinaux" , il est un pur produit de l'école républicaine.

 

Né un "14 juillet" 1884 en Corrèze, son destin semblait tout tracé. Fils de Ladislas François ZAPALSKI sans profession et de Victorine Monbrial. Victorine étant institutrice et elle même fille d'instituteur, c'est tout naturellement que Bolelas épousera la profession.

 

La famille est installée à Condat (19) lorsque Bolelas intègre l'Ecole Normale de Tulle en 1901. Il y passera 3 ans et est nommé à sa sortie en tant qu'instituteur-adjoint à Tulle-Souilhac jusqu'en février 1905 date à laquelle il sera nommé à Condat.

 

Ecole Normale d'Instituteur de Tulle (19)

De la classe 1904, il bénéficie d'un sursis d'un an et est incorporé dans le 80ème régiment d'infanterie de Tulle le 7 octobre 1906. Nommé caporal le 15 juillet 1907 il est mis en congé de l'armée le 1er mars 1908. Dégagé provisoirement de ses obligations militaires, il reprend son poste à Condat.

 

Au moment de la mobilisation d'août 1914, il semblerait que notre instituteur ait muté puisqu'on le retrouve en poste à Egliseneuve-d'Entraygues dans le Puy-de-Dôme. (source : le livre d'or des personnels de l'instruction publique")

 

Il rejoint le 300° régiment d'infanterie constitué pour l'occasion avec la réserve du 100ème régiment d'infanterie. Nommé sergent-fourrier dans un premier temps, il sera promu rapidement au grade de sergent-major le 6 janvier 1915.

 

Engagé avec son unité dans le secteur de Neuville-St-Vaast (62), il est tué à l'ennemi le 25 septembre 1915 au Labyrinthe*  pendant l'attaque de Thélus. 

 

Cité à l'ordre de la 48ème division pour s'être "" particulièrement distingué en partant avec courage sous un feu violent à l'assaut des tranchées allemandes le 25/09/1915. A été tué glorieusement sur la position ennemie"

 

Il a été décoré à titre posthume de la Médaille Militaire et de la Croix de Guerre.

 

* Le Labyrinthe :

"Le plus souvent dénommé Région du Labyrinthe sur les cartes d'état-major et les croquis du conflit - C'est un ensemble de tranchées situées à l'est de La Maison Blanche entre Neuville-Saint-Vaast et Écurie, le secteur du labyrinthe s'étendait sur le territoire des 2 communes.(source GenWeb)

 

 

 

sources :

 

MémorialGenweb

Livre d'Or des Personnels de l'Instruction Publique

Archives départementales de Corrèze

Mémoire des Hommes

Livre d'Or des instituteurs corréziens.

Le Grand Mémorial

 

 



30/11/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres