DE VOUS AIEUX, en passant par moi !

DE VOUS AIEUX, en passant par moi !

M comme Morte deux fois ?

 

" L' an 1888, le 11 mars, à cinq heures du soir, par devant nous Gagey Jules, maire e

t officier de l'état-civil de la commune de Pouilly-en-Auxois, chef-lieu de canton, Côte d'or, ont comparu Mercey Antoine, âgé de 84 ans et Mercey Pierre-Antoine, âgé de 24 ans, tous les deux cultivateurs, domiciliés aux Rues Basses, hameau de cette commune, le premier père et le second frère de la décédée, lesquels nous ont déclaré qu'aujourd'hui à 4 heures du soir Mercey Gabrielle, âgée de 26 ans, sans profession, domiciliée chez ses parents, née au dit Pouilly le 18 janvier 1862, fille dudit Mercey Antoine et de Millière Nicolle, âgée de 55 ans, sans profession domiciliée avec son mari, est décédée au domicile de ses parents où nous nous sommes transporté et assuré de ce décès, et après lecture faite présent acte, nous l'avons tous signé"

 

Suivent les signatures.

 

 

" Le 2 avril 1944, 23 heures, est décédée en son domicile, 50 rue des Acacias, Gabrielle MERCEY, née à Pouilly en Auxois (Côte d'Or), le 18 janvier 1862, sans profession, fille de Antoine Mercey et de Nicole Millière, époux décédés. Veuve de Désiré Simon HIDIER. Dressé le 3 avril 1944, dix sept heures quinze minutes, sur la déclaration de Henri Hidier, cinquante quatre ans, chef de service, à Clichy sous Bois (Seine et Oise), 26, Allée des Chalets, qui, lecture faite a signé avec nous, René Vioux, adjoint au maire de Naterre, Officier de l'état civil par délégation."

 

2 actes de décès pour la même personne , il y en a forcément un de trop !

 

Sauf qu'après avoir retourné le problème dans tous les sens , il reste que c'est incontournable ! Alors erreur de l'officier de l'état civil de Pouilly en Auxois ? Dans ce cas deux autres personnes et non des moindres (son père et son frère !) l'ont commise également !

Dans tous les cas, le premier acte est un faux-authentique car je ne serai pas là pour vous en parler ! Mon arrière-grand-mère est bel et bien décédée en 1944 à Nanterre et ma tante, toujours de ce monde,  peut encore aujourd'hui l'attester.

 

Pour la petite histoire, Gabrielle décédée en mars 1888, épousait mon arrière grand-père en Juin 1889 soit un peu plus d'un an après son hypothétique / authentique décès, sans qu'aucun rectificatif ne soit apporté dans l'acte de mariage. Et mon grand-père, quant à lui naissait en Juillet 1889 !

Quelle famille !

 

Les recensements de population de Nanterre me confirme la présence de Gabrielle appelée parfois " Henriette" Mercey ! Alors Gabrielle ou Henriette ? Y a-t-il eu une usurpation d'identité ? Peu probable, car  avoir un prénom d'emprunt était très courant à l'époque et pas la moindre  Henriette Mercey ni  de jumelle à l'horizon dans les registres de naissances de Pouilly en janvier 1862 ?

 

Là encore une impasse !

 

Un début de solution m'a été toutefois rapportée , il y a quelques années par des grands-tantes. Ces témoignages sont évidemment sujets à caution car non vérifiables, mais je vous fais part tout de même de leurs réflexions de l'époque :

 

La "légende" familiale voudrait que Gabrielle, alors domestique chez mes arrières arrières grands parents, ait "fauté" avec le garçon de la maison Désiré HIDIER.

La naissance de mon grand-père Henri un mois après le mariage de ses parents corroborerait cette hypothèse. Mais ce qui n'explique pas pour autant le décès de mars 1888.

 

Mes grands-tantes, me décrivirent également à l'époque le père de Gabrielle, Antoine Mercey comme un être rustre, peut-être analphabète et souvent aviné.

Ayant eu un nombre important d'enfants, aurait-il déclaré le décès d'un enfant à la place d'un autre ? Mais que devient alors la crédibilité du second déclarant : Pierre-Antoine le frère de Gabrielle.

L'officier de l'état civil s'est-il réellement déplacé au domicile de la défunte ?

 

Je tiens pour peu crédibles ces témoignages, d'autant plus que mes grands-tantes aussi gentilles qu'elles furent, n'ont pas pu connaitre  directement notre Antoine décédé en 1891 et tiennent vraisemblablement leurs informations de Gabrielle et de leur soeur Germaine DEGROUAS qui épousa mon grand-père paternel.

 

En août 2010 , je reçus de l'Evêché de Dijon copie de l'acte de baptême de Gabrielle Mercey retranscrit ci-dessous :

"Le 4 février 1862, je soussigné, curé de Pouilly ai baptisé Henriette, née le 15 janvier (ou 19), fille légitime de Antoine Mercey et de Colette Millière. Il a eu pour parrain Henri Leboauf et pour marraine J Mercey".

 

remarques :

Une première confirmation Gabrielle a été baptisée sous le prénom d'Henriette ce qui explique la présence de ce prénom dans les registres de recensement de la Seine.

Un doute toutefois sur la date de naissance qui ne correspond pas à la date de naissance officielle de l'état civil ? Il est vrai qu'on n'était pas à quelques jours près !

Autre observation Nicolle Millière devient Colette Millière ; on retrouve ce prénom également   dans les recensements de population de Pouilly en Auxois. Peut-être elle aussi son prénom de baptême ou un diminutif ?

En conclusion tout cela laisse à penser que la personne décédée en 1888 pourrait bien être Anne qui aurait été baptisée elle aussi sous un autre prénom : celui de Gabrielle.

 

La confirmation m’a été apportée une nouvelle fois par l’évêché de Dijon :

"Le trois avril mil huit cent cinquante-neuf en l'église paroissiale de Pouilly en Auxois a été baptisée par moi curé de cette paroisse Marie Denyse Gabrielle  née le quinze Mars fille légitime d'Antoine Mercey et de Colette Millière son épouse. Le parrain a été Jean Devige et la marraine   Marie Denyse Gabrielle Fournier qui ont signé avec moi."

 

suivent les signatures

 

Or le 15 mars 1859 dans les registres d'Etat Civil de Pouilly c'est bel et bien la naissance d'Anne Mercey qui est déclarée.

Il est vraisemblable donc que la Gabrielle qui décède officiellement en 1888 était Anne et non Gabrielle !

La boucle est bouclée !

 

Les Mercey sont très présents sur Pouilly-en-Auxois et sur Bellenot-sous-Pouilly commune située à proximité et qui semble être le berceau de cette grande famille et ce depuis qu' Ursin MERCEY y a vu le jour vers 1550.

 

Quant à sa signification ce pourrait être à l'origine un toponyme. D'autres sources font état d'une déformation de MERCIER.

 

Côté personnalité, on retiendra l'acteur Paul MERCEY qui en réalité s'appelait Paul Georges Muller. Il était né à Belgrade en Serbie, ce qui nous éloigne et de la Bourgogne et de Pouilly-en-Auxois.

 

Paul MERCEY (1923-1988)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



14/11/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres