DE VOUS AIEUX, en passant par moi !

DE VOUS AIEUX, en passant par moi !

Instituteurs en guerre ! N comme Nicolle !

Photo propriété de Jean Claude ROUVIERE. 

Cette photographie est sous licence d'usage CC BY-NC-SA 2.0.

 

Pierre Joseph Edmond NICOLLE

1884-1914

 

 

 

Connus ou moins connus, les instituteurs  ont payé un lourd tribu lors de la Grande Guerre.

Lettrés plus que la moyenne des soldats, ces derniers  en tant que sous-officers ou officiers vont souvent se retrouver première ligne.

 

Pierre Joseph Edmond Nicolle en est un parfait exemple.Nous verrons que malgré les ressources d'internet, il ne sera  pas pour autant  aisé de faire la biographie de notre instituteur.

 

Pierre Joseph Edmond est né le 22  novembre 1884 à Bazegney dans les Vosges. il est le fils d'Alphonse Nicolle instituteur à Bazegney également et d'Eugénie Henry sans profession.

 

 

 

AD des Vosges.

 

 

C'est donc tout naturellement qu'à la fin de ses études secondaires, il intègre l'Ecole Normale d'Epinal.

 

 

Né en 1884, il est de la classe 1904 et sa fiche matricule retrouvée aux Archives Départementales ne nous apprendras pas grand chose quant à ses états de service car elle est.....vierge. 

 

Un rapide coup d'oeil aux autres fiches , même constat.Il semblerait même que nous sommes face à une reconstitution faite à postériori.

 

Nous ne pourrons donc nous appuyer que sur les informations de sa fiche sur le site "Mémoire des Hommes".

 

Au moment de la mobilisation, Pierre Nicolle est donc selon la formule consacrée instituteur-adjoint  à Epinal. 

 

L'année précédente (20/03/1913), il a épousé  Yvonne ROZIER une fille de son village natal.

 

Lieutenant de réserve, il rejoint le 158ème d'infanterie stationné également dans les Vosges.

 

Sa fiche sur "Mémoire des hommes" nous informe qu'il est tué le 6 novembre 1914 au Mont Kemmel en Belgique. Sur les circonstances de sa mort, nous n'avons aucune information. Par le Journal de Marche et d'Opération , nous savons que le 158 ème d'infanterie était  à Suippes dans la Marne jusqu'en juillet 1914. Le JMO qui ne reprend que le 14 novembre nous confirme par contre que le régiment est bien engagé en Belgique sur le secteur de Zonnebeke.

                     

         Mont Kemmel en 1918                              Monument aux soldats français (Kemmel)

 

 

 

Quoiqu'il en soit le communiqué officiel de son décès ne parviendra au Ministère de l'Instruction Publique que le 15 décembre 1914. Mort confirmée par la parution de l'avis de décès dans le Journal des Instituteurs du 17 janvier 1915.

 

Son nom apparait encore aujourd'hui sur une plaque commémorative située dans l'église du Ménil dans les Vosges .

 

 

 

Sources :

 

"Livre d'or des personnels de l'Instruction Publique et des Beaux-Arts"

 

MemorialGenWeb

 

Le site "Mémoire des Hommes"

 

Les Archives Départementales des Vosges.

 

 

 

 

 



16/11/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres