DE VOUS AIEUX, en passant par moi !

DE VOUS AIEUX, en passant par moi !

Instituteurs et Poilus ! Le Journal des Instituteurs

Le Journal Des Instituteurs- appelé également JDI par la profession- a été créé en 1858 par l'éditeur Paul Dupont avant d'être racheté par les éditions Nathan en 1917.

 

Vous pourrez trouver toute la collection numérisée de ce journal pour les année 1858 à 1940 sur le site de la Bibliothèque Diderot de Lyon.

 

Le JDI a été avant tout un périodique à usage professionnel. Outre des conseils pédagogiques, les instituteurs ou les écoles qui y étaient abonnés pouvaient y trouver des informations sur le métier ainsi que les dernières circulaires ou instructions officielles.

 

A compter  d' octobre 1914 la numérotation s'arrête pour reprendre au numéro 1 et ce "pendant la durée de toute la guerre.Sous le titrre : " LA GUERRE A U JOUR LE JOUR '* le Journal des Instituteur publiera régulièrement l'exposé quotidien des faits de la guerre depuis leur origine*— A cet exposé très succinct, mais signalant cependant tous les faits importants (France, Belgique, Allemagne, Autriche, Angleterre,; Russie, Serbie, etc.), sont joints des récits de nature différente destinés à être lus aux élèves, et souvent commentés par eux. "

 

Il devient également un outil de propagande destiné non seulement à soutenir le moral des élèves dont les pères sont au front mais également à entretenir la ferveur patriotique.

A compter de cette date, chaque numéro sera l'occasion de vanter les mérites des soldats en mettant en avant  leur courage et leur héroîsme.

 

Dans d'autres,  on incite les institutrices qui ont souvent pris la place de ceux qui sont au combat à soutenir les soldats en leur confectionnant des chandails ou des chaussettes pour l'hiver qui approche..

 

Plus intéressant pour le chercheur, le JDI avec son numéro du 11 octobre 1914 débute la publication du "Livre d'Or de l'Université " recensant les membres de l'enseignement public 'qui auront mérité, pendant la campagne, une promotion de grade, une distinction militaire, une citation à l'ordre de l'armée, et d'autre part la liste de ceux qui seront tombés, morts ou blessés, sur le champ de bataille"

 

Le JDI continuera sa funeste mission jusqu'en avril 1918.

 

Ainsi apprend-on, et avec les réserves qu'il se doit, que le premier instituteur inscrit au Livre d'Or s'appelait Chatillon et était instituteur-adjoint à l'école Mullot de Rouen. Triste palmarès !

 

Mais  le caporal Peugeot, premier soldat français officiellement tué au combat le 2 août 1914 pourrait être  également le premier  instituteur tombé à l'ennemi.puisqu'il était en poste dans la commune de Villers-le-lac depuis 1912.

 

Quant à notre instituteur CHATILLON , nous n'en savons pas plus à son sujet . Une brève recherche sur le site "Mémoire des Hommes" nous annonce 58 occurences pour ce patronyme. Une recherche un peu plus poussée pourrait nous permettre d'en savoir un peu plus sur cet instituteur.

 

Pour information, la liste des instituteurs morts au combat inscrits dans le Livre d'Or de l'Université et édité par le Journal des Instituteurs a été relevée par Claude RICHARD et disponible sur le MemorialGenWeb

 

 

 

 

 

 



25/07/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres