DE VOUS AIEUX, en passant par moi !

DE VOUS AIEUX, en passant par moi !

Deux fois régicides ?

A regarder de plus près mon arbre généalogique, je pourrais bien avoir des ancêtres communs avec non pas un régicide mais deux régicides célèbres et non des moindre. 

 

Tout d'abord Robert François Damiens qui s'illustra pour avoir tenté d'assassiner Louis XV. A comparer  nos deux arbres généalogiques, notre ancêtre commun pourrait bien être un certain Jean Lucien DAMIENS écuyer, seigneur de Monchaux et de Neuville-en-Cornet dans le Pas de Calais né vers 1532 et décédé en 1597. Selon les sources disponibles(1) il se serait marié le 27 mars 1561 à Arras avec Catherine de Vos de Pollaer fille de Jean de Vos lieutenant et gouverneur d'Arras. Que du beau monde !

 

Mais cette lignée de nobilaux de province  ne cadre pas trop avec le personnage de Robert François Damiens, Originaire de l'Artois, valet de son état, ,huitième enfant d'une fratrie qui en comptait dix, fils d'un fermier ruiné car ayant mal géré son domaine, Robert François perd sa mère lorsqu'il a treize ans et est élevé ensuite par un oncle de Béthune. Enfant violent, surnommé par ses frères et soeurs "Robert le Diable", Damiens n'a rien d'un enfant de choeur.

 

L'autre difficulté pour rattacher les différentes branches réside qu'à l'issue  de son procès et de son exécution dont je vous passerai les détails croustillants(2), sa maison est rasée, son père sa femme et sa fille sont bannis du royaume et le reste de sa famille doit changer de nom. Certains membres de la famille le reprendront au moment de la Révolution. D'autres sources font état de la destrruction volontaire des actes paroissiaux concernant Damiens afin de ne laisser aucune trace écrite de son  existence sur  Terre.

Damiens

1715-1757

 

L'autre personnage régicide est également originaire du Pas de Calais. il s'agit bien évidemment et vous l'aurez peut-être deviné de Maximilien François Marie Isidore Robespierre dit "l'Incorruptible". Je devrais dire plutôt DE Robespierre car ce dernier avait de sa propre initiative raccourci son patronyme lors de la Révolution. Il est vrai  qu'on racourcissait facilement à l'époque et les corps et les particules ! Maximilien  en aura un  funeste aperçu lorsqu'il s'agira pour lui de monter également sur l'échafaud en 1794 lors des évènements de Thermidor. L'histoire est connue et je ne ne reviendrai pas dessus.

 

Donc De Robespierre est issue d'une famille de notables bien installés à Arras et dans les environs. Avocat lui même, fils et petit fils d'avocat , son arbre généalogique compte dans ses branches des échevins, des baillis, des notaires., des négociants ...et j'en passe.

 

La généalogie de la famille Robespierre réalisée par Etienne Pattou et disponible sur le site "Racine et Histoire" fait remonter le plus ancien de ses ancêtres à un certain  Willa(u)me ou Guillaume de Robespierre né vers 1430, "homme cottier de Jacques Du Bos, seigneur de La Beuvrière, Bailli d'Honoré de Marles pour Eléonore de La Folie dame du lieu, homme du Seigneur de Cambrin, Bailli de la seigneurie de Vaudricourt"....Cette ascendance semble confirmée par un article de A.LAVOINE paru dans "La Revue du Nord"  en 1914.

 

Du coup, notre ancêtre commun à Maximilien et à moi pourrait bien être le père de ce Willame que l'histoire et les archives ont oublié .. ou pas. En effet,selon les sources Willame aurait eu une soeur ou une demi-soeur : Jeanne Cécile De Robespierre née à Courrières(62) vers 1428 et marié vers 1444 à Henri seigneur d'Arleux écuyer, censier sur ses terres d'Arleux-en-Gohelle et sur celles de l'Abbaye de Le Forest. Mais ces sources si elles sont reprises par un grand nombre d'internautes sur Génénanet ne sont pas pour autant suffisamment référencées et pourraient  être sujettes à  caution et à question. Elles ont toutes la même origine et proviennnent de la même source : la généalogie de M. DUPONTde la MARTELOYE de CERCAMP qui d'ailleurs met en garde  et je le cite : " les recopieurs sans scrupules, certaines générations trop lointaines (qui) ne sont le fruit que de son imagination (celle de l'auteur) afin de les lier entre elles". (sic). Il précise  néanmoins " que l'ensemble est évoqué à partir  d'écrits et d'archives (AD) authentiques" que lui seul semble malheureusement  connaître à ce niveau de recherches. Je ne doute pas à priori de la bonne foi de ce monsieur mais mon expérience en matière de généalogie m'a appris qu'il fallait être prudent avec l'Histoire.

 

Et l'histoire aurait pu être belle  si l'existence et l'ascendance de Jeanne Cécile de Robespierre était avérée de façon certaine mais en l'état actuel des connaissances, je préfère m'abstenir et me passer d'un ancêtre  certes illustre mais un peu emcombrant..

 

 

 

Maximilen De Robespierre

 

1758-1794

(1) Genenanet

(2) Le 28 Mars 1757, la sentence est exécutée, dans des conditions particulièrement atroces. Les seize bourreaux venus de toute la France, sans réelle pratique de ce genre de torture, attachent quatre chevaux rétifs conduits par des cavaliers enivrés, probablement pour les besoins de la cause. Une foule immense assiste à ce spectacle ; les balcons des maisons de la place de Grève sont loués jusqu'à 100 livres (un homme se serait défenestré par accident, tuant deux personnes en tombant). Alors que des femmes du grand monde croient se faire bien voir du roi en trouvant plaisant le spectacle, la foule gronde car les exécuteurs, horrifiés, ne réussissent leur œuvre qu'au bout de soixante reprises8. En effet, l'homme est de constitution extrêmement robuste, et le supplice dure deux heures et quart, les bourreaux ayant l'interdiction des juges de couper d'abord les tendons des membres pour faciliter l'arrachement ; ils finissent toutefois par en obtenir l'autorisation, après consultation des médecins, et comme le jour s'achève11. La mort de Damiens survient seulement à la tombée de la nuit, à l'enlèvement du bras droit, le dernier membre. Une image qui hantera le jeune bourreau Charles-Henri Sanson, alors tout juste âgé de dix-huit ans12 ; chargé d'assister son oncle Nicolas-Charles-Gabriel Sanson, il ne peut s'acquitter de cette tâche jusqu'au bout (tandis que son oncle cesse définitivement son activité à l'issue de cette exécution). source Wikipédia

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



16/01/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres